ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

E.S.T. ‑ Tuesday Wonderland

E.S.T. - Tuesday Wonderland


Depuis quelques albums maintenant, le trio mené par Esbjörn Svensson ne cesse de creuser un sillon dans une voie qui tente de rapprocher jazz et rock. Pas de fusion chez eux mais une singulière vision de la musique venant d'un artiste qui admire autant l'énergie torturée de Black Sabbath que les phrasés de Chick Corea. Viaticum, leur précédent opus, était annoncé comme l'album de la confirmation. Leur style unique n'est plus marginal. Il devient une référence.

Le risque dans ces cas-là est souvent de décevoir par manque de fraîcheur et de recherche approfondie d'un style que l'on a soi-même instauré. A cela, le pianiste répond sans complexe dans une interview accordée à nos confrères de KR : « Nous creusons de plus en plus profond. Nous nous concentrons de plus en plus sur notre monde intérieur ».


Tuesday Wonderland ne vient pas démentir les propos du musicien. Le travail sur les sonorités et sur l'unité du groupe les pousse dans leurs derniers retranchements, à tel point que ce qu'on pensait impossible arrive bel et bien. Oui, les morceaux sont encore plus rauques. Oui, les ambiances sont encore plus envoûtantes. Et non, on ne s'en lasse pas.

Le côté nerveux et torturé du rock progressif transpire de plus en plus dans chacun des titres de cet album, exception faite du faussement naïf « The Goldhearter Miner ». Tout n'est pas noir dans ce monde si particulier. Il suffit d'écouter le jubilatoire « Dolores In A Shoestand » pour s'en persuader. Mr Svensson revendique d'ailleurs ce grand écart permanent : « Le passage d'un style à un autre est indissociable du contraste, ce qui est fondamental dans la musique comme dans la vie car c'est ce qui nous permet de ressentir les choses. C'est comme l'alternance, la respiration ».

Les contrastes sont à la fois saisissants et complètement naturels. A aucun moment on ne se sent forcé de se calmer ou de basculer dans une rage intense. La force de ce trio réside également dans cette capacité à emmener l'auditeur vers des chemins qui semblent opposés sans jamais imposer quelque vision que ce soit. Mais E.S.T. propose avec tant de conviction et de sincérité que l'on ne peut que suivre.

Le trio n'hésite pas pour cela à recourir aux effets électroniques afin de trouver une profondeur et une nervosité qu'une formation acoustique ne peut qu'approcher. Piano préparé, utilisation d'un Pod de Line 6 (générateur d'effets pour guitare), tout est bon pour arriver à ses fins.

E.S.T. est une formation à part. On reconnaît désormais leur son comme on reconnaît instantanément celui d'un Brad Mehldau, d'un Pat Metheny ou encore d'un Erik Truffaz. Nul doute que cet album sera le dernier de ce genre. Ils ne pourront pas aller au-delà. Du moins jusqu'au prochain.

Site officiel : http://www.est-music.com
MySpace : http://www.myspace.com/esbjornsvenssontrio 


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 09.10.2006

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés