ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Dajla ‑ Soul Poetry 

Dajla - Soul Poetry

Il existe un monde où tout est rangé, tout est en ordre. Celui-ci fait peur. Il existe un monde dans lequel tout devrait être rangé pour que tout soit plus simple. C'est celui de l'industrie du disque. Le combat ne date pas d'hier. Les artistes sont d'un côté avec leur grand talent. Les maisons de disque sont de l'autre, avec leur grand chéquier. Les deux sont mariés par l'obligation. La cohabitation peut très bien se passer lorsque tout le monde parle musique avant tout. Les choses peuvent se corser lorsque la logique économique prend le pas sur l'artistique.

C'est le paradoxe de Dajla. Elle est belle, sa voix est empreinte de sensualité sans être mièvre. La production a parfois un côté un peu sale, ce qui lui va à merveille. Quel est le problème ? Madame est vendue comme une chanteuse de R'n'B. Quelque chose cloche. Elle ne tient pas dans la case. La boîte est trop petite. Les influences dépassent ce maudit carcan qui fait le bonheur des magasins de disques (« Allez voir au rayon… »).


Il est vrai qu'on pense forcément à des références noires américaines quand on entend certains de ces titres. Il est vrai qu'on retrouve ici et là des harmonies éculées depuis des lustres. La différence est cependant majeure.

Elle chante (quel scoop) mais joue également de la basse, tout en étant accompagnée par de vrais musiciens. Et c'est la force de cet album. On passe d'une ambiance complètement électro, avec des boucles à la limite du bancale, à des morceaux beaucoup plus sobres mais terriblement vivants.

La musique baigne dans l'électronique. Tantôt pour la servir, tantôt pour l'avaler. Le R'n'B est un style innovant à la base, utilisant des sonorités tranchées et mates pour contraster des voix souvent sirupeuses qui manient les vocalises avec beaucoup d'aisance et peu de scrupules.

C'est maintenant devenu un type formaté où tout se ressemble plus ou moins. Bref, pas grand chose à voir avec Dajla. Les arrangements sont simples et efficaces, bien joués et sans prétention. Le groupe ne cherche pas à jeter des paillettes aux yeux (plutôt aux oreilles) de l'auditeur. Il présente une musique sincère. C'est ce qui fait la force de Dajla. Un mélange honnête d'influences assumées composant une artiste à part entière.

On l'aura compris, mieux vaut éviter de chercher à caser à tout prix un artiste pour qu'il soit reconnu. Dajla, si on n'y prend pas garde, risque d'être cataloguée malgré elle dans un style qui ne représente en aucun cas sa musique. Le risque est grand puisqu'on attend certains codes d'un style.

Pour une fois, on oublie l'étiquette et on se laisse séduire par cette artiste qui possède plus d'un atout.

Site officiel : http://www.dajla.com


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 13.11.2006

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés