ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Rétrospective 2006 (3) : Eric Burdon

Rétrospective 2006 (3) : Eric Burdon

Quelle joyeuse patate ! Si le blues n'évoque pour vous qu'un pauvre guitariste à peine sorti de l'esclavage grattant des cordes sur les bords d'un fleuve (lequel ? A/ la Seine, B/ le Nil, C/ le Mississipi, D/ l'Orénoque) grouillant d'alligators, vous allez devoir réviser sévèrement vos positions avec Soul Of A Man.

Eric Burdon est, sur cet album, aussi éloigné de Muddy Waters que de Poppa Chubby. Ou peut-être est-ce, justement, le contraire. Au lieu de s'accrocher à une rive, il nage au gré de tous les courants du blues et en y ajoutant beaucoup de "soul" (le titre de l'album n'est pas un hasard), du groove, des chœurs de girondes, du rock'n'roll, des arrangements léchés des babines, des couches tartinées d'hommage aux rouges canons des blues, des accents latinos (avec un titre en "espanglais"), de l'harmonica, des claviers vintage, des tricotages de guitare qui vous habilleront pour l'hiver.


Pour gratiner le tout, dans ce coq-à-l'âne où tous les blues se rejoignent au travers de compositions aux petits oignons revenues dans un bain d'inspiration ultra concentré, il y a cette voix comme sortie du musée des bonheurs. Si le blues est la musique du diable, alors Eric Burdon a dû signer un pacte avec lui pour animer ses fiestas en enfer !

Sans vouloir faire offense à ce grand monsieur, qui n'est tout de même plus de première jeunesse, voilà un vieux pot(e) qui ne fait pas de la soupe. Enfin, vieux, pour l'Etat Civil, s'entend, car, sur ce disque, le Eric (qui, au passage, tourne avec un autre Eric, McFadden, l'un de mes chouchous… Dites-moi quand je deviens lourdingue à force de le répéter !) est d'une verdeur à filer la honte à une boîte de Viagra. Il prend son pied, c'est indéniable, et nous avec.

Soulf Of A Man est un disque assez irrésistible. Il est rare de voir des artistes conserver un telle richesse après quatre décennies in the business. Parce qu'Eric Burdon n'est tout de même pas n'importe qui : leader des Animals, il a déjà connu la gloire mondiale… mais je n'étais pas encore né à l'époque (leur version du traditionnel « House Of The Rising Sun » fut numéro 1 aux Etats-Unis en 1964, avant un « Don't Let Me Be Misunderstood » lui aussi entrée dans l'histoire). La voix est toujours aussi profonde, et l'âge lui a donné encore plus de densité au lieu de l'atrophier. Aujourd'hui, il cherche d'évidence moins un hit international qu'à faire ce qui lui plaît, la musique qu'il aime, celle qui coule dans ses veines comme une fontaine de jouvence intérieure.

Site officiel d'Eric Burdon
Eric Burdon sur Myspace
The Animals


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 18.12.2006

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés