ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Supersuckers : Paid (EP)

Supersuckers : Paid (EP)

De l'aveu même du groupe dans les notes de pochette, cet EP est non seulement ce que le combo a fait de mieux jusqu'ici, mais indique aussi la direction que souhaitent prendre les  Supersuckers à l'avenir.

En résumé : du  rock'n'roll héritier direct des 50's, joué avec un sens de la nuance qui n'empêche pas d'accélérer parfois pied au plancher. En témoignent près de vingt années au compteur, à rouler sa bosse, d'albums studios en lives prouvant une soif insatiable de concerts (136 rien qu'en 2006), à explorer aussi bien la country acoustique que le gros rock dur qui tache, un peu comme les Reverend Horton Heat, avec qui ils ont récemment tourné.


Je suis amateur des Supersuckers depuis longtemps et, bien que jamais déçu par leurs disques, j'avais tu ce penchant jusqu'ici. Trop spécialisé, trop rock roots, trop américain, trop… Bref, je trouvais toujours de bonnes raisons qui, bien entendu, étaient les mauvaises. Car combien de groupes s'y entendent aussi bien à botter les fesses sans se prendre pour des dieux, à balancer des titres rock'n'roll efficaces et concis, à donner l'impression d'y croire jusqu'au fond des tripes, que ce soit pour un set acoustique orienté country ou pour se moquer de l'industrie du disque via un morceau ultra percutant et catchy comme « The Rock N'Roll Records (They Ain't Selling This Year) » ? Franchement, pas des tonnes.

Pour moi, les Supersuckers font partie de cette poignée de formations qui, à l'image de Rose Tattoo ou Motörhead (un groupe de rock bien avant d'être un groupe de métal) inspirent le plus grand respect, parce qu'elles font vivre le rock dans ce qu'il a de plus essentiel, dans l'urgence et l'envie, sans compromis, sans rechigner malgré une audience limitée, sans se la péter, et sans jamais sacrifier la qualité.

Paid, enregistré en dix jours (voir la facture de studio reproduite à l'intérieur de la pochette) propose donc un panel du talent des Supersuckers. On démarre avec « Paid », un titre assez abordable, qui affirme un son plus travaillé (soyons clair : moins cru) et une voix plus en avant qu'à l'habitude. Une espèce de rock faussement tranquille tailladé d'un superbe solo. « Breaking Honey's Heart », orienté country, rappelle que le groupe sait aussi ciseler de douces mélodies.

« I Like It All, Man » vous colle ensuite une balle entre les deux yeux : rapide, ramassé, saturé. Façon « 400 Bucks » des... Reverend Horton Heat, justement, ou du Iggy Pop punkisant. Canon ! « Here I Am » fait semblant de vouloir faire le coup de la chanson doucement nostalgique avant de repartir en trombe. Suivent deux titres revisités : « Roadworn & Weary » et « Creepy Jackalope Eye », proposés ici en « 6/6/6 version ». Mais l'essence des Supersuckers est toujours là : rythmique ultra-carrée, déluge de guitares, solos, et ce chant dont on ne sait jamais trop s'il est celui d'un superbe organe atteint par un mal de gorge permanent, ou celui d'un coyote qui voudrait qu'on l'aime.

Cet EP devrait être assez irrésistible pour les amateurs de rock'n'roll (oui, « n'roll ») boosté et de rock US à tendance un peu folk-sudiste, mais peut convaincre bien plus large. Tenez, je suis persuadé que tous ceux qui ont aimé l'excellentissime Mirrorball de Neil Young (enregistré avec Pearl Jam en backing-band) peuvent aussi craquer, au moins autant que les fans de Mother Superior. Autre solution : découvrir les Supersuckers via l' un de leurs albums live, tel l'intense et décontracté Live at the Magic Bag, Ferndale.

Site officiel : www.supersuckers.com
Supersuckers sur MySpace : http://myspace.com/supersuckers
Vidéo de « The Rock N'Roll Records »
Vidéo de « Paid »


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 12.02.2007

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés