ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Aimée Mann, Lost in Space (V2)

Aimée Mann, Lost in Space (V2)

La chanteuse folk-pop Aimée Mann est née le 8 septembre 1960 à Richmond en Virginie. Elle écrit sa première chanson à l’âge de 16 ans, influencée par Bob Dylan, Neil Young et les Beatles.

Elle fait ses débuts dans les années 80 dans le groupe rock new-wave « Til Tuesday » qu’elle quittera après 3 albums pour tenter de voler de ses propres ailes. Elle s’essaye alors à une carrière solo. Mais Aimée ne bénéficie que d’un succès d’estime car sa personnalité "colle" mal avec les besoins de célébrité et de disponibilité des maisons de disques. En clair, sa maison de disques voulait qu’elle se dévoue corps et âme à son public, que son clip passe en boucle sur MTV alors qu’Aimée préférait l’anonymat et la discrétion... Du coup, le succès se fait attendre.

Du fait de ses déboires avec les maisons de disques, Aimée décide de créer sa propre maison de production, SuperEgo Records avec un ancien membre du groupe Til Tuesday, Michael Hausmman.


Elle sort son premier album pop folk en 1993, "Whatever" qui n’obtiendra qu’un succès d’estime. Un deuxième album, plus rock, sort chez Geffen en 1995. Intitulé "I’m With stupid", il connaîtra le même sort que le premier...

La jeune chanteuse commencera à faire parler d’elle lorsque, la même année, elle enregistre un titre "That’s Just What You Are" qui sera utilisé comme Bande Originale de la série Melrose Place (NDR : on fait comme on peut...). Pourtant, le succès de ce titre ne suffira encore pas à faire décoller la carrière de l’Américaine.

Il faudra, en effet, attendre l’an 2000 pour qu’Aimée Mann prenne réellement son envol. Son titre "Save me" est choisi comme Bande Originale du film de Paul Thomas Anderson "Magnolia", un chef d’œuvre. La chanson d’Aimée recevra un Golden Globe, 3 Grammies et sera nominée aux Oscars. Aimée profite de cette période de chance pour sortir un troisième album "Bachelor n°2" (un album "revanche", le disque ayant préalablement été refusé par sa maison de disques car jugé trop peu commercial).On y retrouve les titres touchants "How Am I Different " et "It Takes All Kind"

En 2002, la star nous revient avec un nouvel opus intitulé "Lost in Space". Produit par Mickael Lockwood (le guitariste de la chanteuse), de grands noms ont également collaboré à la réalisation de cet l’album : Jason Falkner, Jon Brion et le mari d’Aimée Mann (désolé messieurs...) Michael Penn.

Le disque est sorti chez SuperEgo Records car la belle souhaite préserver son indépendance.

Sachez également qu’Aimée a composé et signé la majeure partie des titres. Un album qui s’inscrit dans la continuité musicale et vocale de l’album précédent "Bachelor n°2". On y trouve de belles ballades telles que "Real bad news", "This is How It Goes" et "High on Sunday 51" et des titres aux sonorités plus rock telles que "Guys like me", "Today’s The Day" et "Humpty Dumpty" (notre titre préféré qui traite du thème de l’obsession, de la dépendance)

A l’origine, le disque ne devait comporter que 10 titres mais Aimée a décidé de rajouter un titre, "The Moth" traitant d’un papillon et d’une flamme qu’elle "personnifie pour en faire deux entités distinctes, au delà des clichés" selon ses propres propos. En tout cas, Aimée Mann aurait eu tort de nous priver de ce titre pour le moins réussi...

Tout au long de l’album, une voix douce et sensuelle nous énonce des textes qui parlent de paumés au fond du gouffre : quel étrange paradoxe ! Mais ce sont 11 titres, indissociables, 43 minutes de bonheur, à écouter d’une traite.

Côté actualité, vous pourrez retrouver Aimée Mann sur la scène de l’Olympia le 21 février prochain et pour les Lyonnais, sur la scène du Transbordeur, le 24 février prochain.

Tous à vos agendas....

Site officiel : http://www.aimeemann.com

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 13.01.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés