ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Hell'n'Diesel : Passion for power

Hell'n'Diesel : Passion for power

Rien de neuf sous le soleil californien. Certes, il ne brille plus aussi fort que dans les 80's mais il jette toujours quelques rayons sur des types mal embouchés et pas remis de la vague hard-glam-sleaze d'il y a vingt ans. Hell'n'Diesel (ça ne vous évoque rien ce nom ? Rien du tout ? Même pas un autre groupe avec ce fameur « n' » dedans ? Alors faites moi le plaisir de sortir de cette chronique illico !) ne cherche pas à cacher ses influences, celles qui ont fait la fortune des marchands de laque, de faux cils et de maquillage, ainsi que de certains coiffeurs inspirés par la choucroute garnie.

Hell'n'Disel évoque immédiatement Guns'n'Roses (pour ceux qui ne se sont pas barrés depuis la parenthèses précédente), Poison et autres Mötley Crüe, encore que ces nouveaux venus fassent plus penser aux deuxièmes qu'aux derniers, car moins crus que les exploits de Tommy Lee (nous parlons musique, je vous le rappelle, et non vidéo ou pages people des magazines) et sa bande (oups…).


Peu de tempos très rapides sur cet album qui n'est, finalement (c'est-à-dire « en fin de compte » et pas « pauvrement ») que du rock'n'roll assez burné, lorgnant hard avec chant un peu gueulé mais assuré par un type qui sait chanter, si, si, écoutez bien (hé ! oui, il ne suffit pas de crier pour faire un bon chanteur capable de gueuler. Se râper les cordes vocales, c'est tout un art). C'est quand Hell'n'Diesel met le turbo qu'il est le plus convaincant, comme sur « Miss Cocaine ». Pour les habitués de la crèmerie Bad Reputation, qui traduit par cette distribution son association avec le label suédois Smilodon, disons que Hell'n'Diesel se trouve bien au chaud entre Koritni et Hardcore Superstar.

Bon, il ne s'agit pas non plus de l'album de l'année, juste d'une bonne giclée aux six-cordes relativement basiques, dont le son, très amerloque, plus graisseux que métal, manque un chouïa de tranchant en même temps que d'une bonne gerbouse sur la table de mixage. A laisser près du lecteur CD pour l'hiver et à se repasser dès que la température redescend. Ha ! Hell'n'Diesel n'est pas un groupe californien, mais suédois. En fait. Depuis quelques années, il faut avouer que la dérive des continents provoque quelques bizarreries en matière de rock.

Site officiel Hell'n'Diesel
MySpace Hell'n'Diesel
Présentation sur le label Bad Reputation
Autres chroniques sur Aux portes du métalMusiczine
Vidéo de Miss Cocaine


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 05.11.2007

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés