ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

L’événement du MIDEM 2003 : Gaïa World Event

L’événement du MIDEM 2003 : Gaïa World Event

« Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, ce sont nos enfants qui nous la prêtent. » C’est par ces mots que peut être symbolisé le véritable événement de ce MIDEM 2003 : La Gaïa Word Event.

Alan Simon, un breton qui a signé avec succès l'oeuvre « Excalibur, la légende des Celtes » et réalisé l'album « Open the doors » de Roger Hodgson (leader et fondateur de Supertramp) est à l'initiative du projet humanitaire Gaïa World Event qui vise à créer, à l'échelle mondiale, une méthode scolaire dédiée à la protection de l'environnement.

Pourquoi avoir choisi le MIDEM pour lancer cet évènement ? L’instigateur de cet évènement planétaire déclare : « Le MIDEM a toujours été une vitrine importante des nouvelles tendances et des grands événements. C'est la raison pour laquelle je me réjouis de présenter au cours de ce rendez-vous international incontournable l'événement Gaïa».


Alan Simon a réuni autour d'un album une vingtaine d'artistes, sensibles au devenir de la planète et de son environnement. Parmi eux : Midnight Oil (NDR : juste avant leur séparation. C’est dire si l’événement est de taille !), Zucchero, Anggun, divers membres du Fleetwood Mac original, de Supertramp et des Moody Blues, Cesaria Evora, Billy Preston, Manu Dibango... et plus de 350 musiciens du monde. La sortie de l'album Gaïa, composé de 21 titres originaux, est prévue pour le 21 mars 2003. Trois années ont été nécessaires pour réunir et convaincre tous ces artistes. Cet album a été enregistré dans plus de quinze pays, et tous les artistes ont participé bénévolement à l’enregistrement, dont les bénéfices serviront à financer et diffuser le premier manuel d’éducation à l’environnement.

"Gaïa" symbolise La Terre Nourricière dans la mythologie grecque. « Je ne suis pas attiré par la spiritualité, mais par les symboles, déclare Alan Simon lors de la conférence de presse. Je n’aime pas les mystiques, à part un mystique gentil comme George Harrison. Gaïa est un cri de colère personnel et je souhaite qu’il devienne un mouvement pour la prise de conscience de l’état de notre planète. Mon grand-père était garde-chasse et j’ai toujours eu une relation forte avec la nature. Un de mes amis, Hubert Reeves m’a dit que 72% des espaces verts disparaîtront d’ici 2032. Je souhaite que mes chansons permettent une prise de conscience de ce problème. »

En mars 2003, le concept "Gaïa" réunira aussi de nombreuses personnalités autour d'une marche symbolique, et divers mémorables jams sessions au coeur de l'Himalaya ainsi que dans divers lieux symboliques de l'écosystème planétaire (Amazonie, Sahara...). L'aventure se ponctuera par un album live et par « Le concert pour la planète » prévu en le premier week-end de septembre 2003, dans les jardins du Château de Versailles. Quatre autres concerts géants sont aussi prévus, un par continent.

Lundi 20 Janvier 2003, le projet Gaïa World Event a été présenté en avant-première à la presse et aux quelques chanceux qui avaient pu trouver une invitation. Ce showcase mémorable a réunit dans le Grand Auditorium du Palais des Festivals, quelques-uns des artistes ayant participé à la réalisation de cet album. Parmi eux : la chanteuse indonésienne Anggun, des membres du groupe Supertramp (John Heliwell, Bob et Jessie Siebenberg), la légende des claviers Billy Preston (NDR : le solo de rhodes sur le titre « Get Back » des Beatles, c’était lui !). Mais aussi Justin Hayward le co-leader et la célèbre voix des Moody Blues, Heather Small la voix soul du groupe M.People, le violoniste Didier Lockwood, le compositeur et chef d'orchestre Lee Holdridge, Jeremy Spencer le guitariste du Fleetwood Mac original, le célèbre saxophoniste Manu Dibango, et bien d'autres encore... Tous ces artistes ont interprété quelques titres de l'album auprès des participants du MIDEM 2003 et du public. Notons que lors de ce spectacle, tous les musiciens jouaient en direct ; comme quoi, il y en a qui savent encore. C’est tellement rare que ça méritait d’être souligné, surtout que les musiciens ne se sont retrouvés que deux jours avant le show pour commencer à répéter !

A l’origine, George Harrison devait participer à ce gigantesque projet, mais la maladie a eu raison de lui. C’est pour cette raison qu’Alan Simon a décidé de lui dédier Gaïa. C’est aussi pour cela que les spectateurs pouvaient entre l’album « Brainwashed » (son dernier album posthume) avant que le show ne débute. Je précise que George était le créateur des concerts à but humanitaire. En 1971, il avait organisé, avec l’aide de ses amis Bob Dylan et Eric Clapton, le concert pour le Bangla Desh, pour soutenir le peuple de ce pays frappé par la pauvreté et la famine.

Mais revenons au spectacle… Grandiose ! L’orchestre symphonique de Cannes, dirigé par Lee Holdridge, John Heliwell, Manu Dibango, Didier Lockwood, cet incroyable petit homme, Vladimir, qui pratiquait le chant poly harmonique, cette fabuleuse cantatrice tchécoslovaque, Brankica Vasic, et … Anggun. Aussi à l’aise qu’un poisson dans l’eau. Vous l’aurez compris, à cause extraordinaire, événement extraordinaire. Ce n’est pas de la variété banale, ce n’est pas une comédie musicale, ce n’est pas de la musique traditionnelle, ce n’est pas du jazz, ce n’est pas du classique, ce n’est pas de la folk… C’est un mélange de tout cela, et de bien plus encore. En clair, c’est hors du commun. C’est un spectacle étonnant qui ne laisse personne indifférent.

Les moments forts ont été la première chanson : « Peace on Earth », interprétée par Heather Small; la chanson « World », interprété sur l’album par Zucchero et Anggun, et qui sera le premier single (NDR : Zucchero ne pouvant être présent, ce titre a été interprété sur scène par James Wood et Anggun), « On the road » interprétée par Justin Hayward, « Beautiful dream », magnifique chanson interprétée par James Wood qui rappelle le style de George Harrison et Julian Lennon (le premier fils de qui vous savez), et enfin, « The wish », sublimé par la belle Anggun.

Dernier point, et de taille : l’humilité d’Alan. Il est en train d’organiser un événement gigantesque, mais ce n’est pas pour ça qu’il a la grosse tête. C’est quelqu’un de très simple, très gentil et très zen. Comme il l’a dit lors de la conférence de presse, il se moque du business et du show business, c’est pour cela qu’il a intégralement financé Gaïa. En effet, il ne voulait pas que cela soit récupéré par les majors et a donc vendu son catalogue d’éditions pour financer le projet. Une telle attitude est tellement rare qu’il est nécessaire de la souligner. Précisons pour terminer que tous les fonds récoltés par les ventes des disques et du spectacle seront intégralement reversés à la protection de l’environnement.

En conclusion, je cède la parole à Alan : « Ce n’est pas ces quelques chansons qui vont changer la face du Monde, mais si elles permettent une prise de conscience, ce sera déjà un grand pas de franchi. C’est mon devoir en tant qu’être humain de réaliser ce projet pour ne pas laisser crever la planète.» Nous reviendrons bien évidemment, en temps voulu, sur ce projet.

Sortie de l’album : 21 Mars 2003


Site officiel : www.gaiaevent.com (bientôt)

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 27.01.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés